UA-15821650-53
1

Retour sur la conférence organisée avec Cohésion international

Comment développer la performance de mes collaborateurs ?

Le 7 décembre dernier, une rencontre a été organisée par Cohésion International et l’Agence NOCTA au Centre Européen d’Entreprises & d’Innovation de Nice pour échanger autour d’un sujet qui touche toutes les entreprises : « le manager, pilier de la performance durable ».

Pour animer cet atelier, l’Agence NOCTA a réuni deux grands spécialistes : Frédérick JACQUELET – PDG du groupe Cohésion International, spécialiste en développement de la performance par l’humain et consultant auprès de l’Etat et de grands groupes comme Airbus, Carrefour, AXA, Renault, Sanofi, Orange… – et Sacha GENOT – Fondateur du Collectif national « Performance & Qualité de vie au travail », qui réunit chaque mois dans plusieurs villes de France des DRH autour de discussions et déjeuners thématiques.

Un constat unanime

Le monde du travail est en pleine mutation depuis quelques années : objectifs élevés, stress, exigences de productivité et de performance… On constate des attentes clients de plus en plus orientées vers le service. Côté entreprises, des empires que l’on imaginait solides peuvent s’effondrer, comme Kodak par exemple, ce qui dénote d’une certaine instabilité.

Les salariés sont le centre de la valeur de l’entreprise et le travail est au centre de leurs vies. Il a été mis en lumière que la performance et la santé d’un salarié sont étroitement liés à son bonheur au travail. Un sujet qui intéresse particulièrement les recherches actuelles en management. Selon une étude de l’Université Harvard et du MIT, un salarié heureux à son travail est :
2x moins malade, 6x moins absent, 9x plus loyal, 31% plus productifs et 55% plus créatifs !

Alors comment rendre un salarié heureux, même lorsqu’il occupe un poste répétitif ou sans évolution depuis de longues années ? Les échanges des participants à cette rencontre ont permis de dégager quelques outils pragmatiques pour changer de modèle et améliorer le bien-être des salariés.

Quelques règles d’or pour améliorer les performances de ses équipes

  • Partant de ce constat général, des actions simples peuvent être mises en place dans chaque entreprise :
    Donner du sens, pour que le salarié comprenne ce qu’il fait, sa place, l’intérêt de ses fonctions et de ses réalisations.
  • Donner de l’autonomie. Bien que les processus et autres méthodologies sont importants pour transmettre les acquis et héritages de l’entreprise, l’autonomie, encouragée avec de petits défis quotidiens, permet à chacun d’apporter sa propre valeur ajoutée.
  • Construire en équipe, pour que les décisions soient prises en concertation avec les différentes parties prenantes. Cela permet à la fois d’encourager les équipiers à proposer des idées, et ainsi à les valoriser, mais également à développer un climat d’échanges ouverts et constructifs entre managers et managés. Les frontières hiérarchiques s’estompent au profit d’une organisation plus agile.
  • Encourager la coopération plutôt que la compétition, pour que l’entreprise soit un lieu de confiance, où l’on travaille entre pairs à l’aboutissement d’un objectif commun. La performance de l’entreprise est la résultante d’une collaboration d’équipe et non pas de travails individuels. Pour introduire cette conscience, il est nécessaire de remplacer les systèmes de récompenses individuelles, comme les classiques commissions ou primes, par des récompenses collectives.
  • Manager derrière son équipe. Le manager change son positionnement : de représentant en avant de son équipe, il se place désormais derrière, en soutien, et intervient au service de l’équipe.
  • Savoir remercier pour développer la reconnaissance, l’une des principales motivations de l’individu.
  • Être exemplaire. Le patron conserve encore aujourd’hui un rôle patriarcal d’écoute, de modèle et de sécurité. En tant qu’exemple pour leurs collaborateurs, c’est par les directeurs que les changements peuvent être mis en place dans l’entreprise. Leur optimisme et la transmission de ces sentiments positifs à leurs équipes feront d’eux, à la fois des managers inspirants, visionnaires et performants, mais aussi des managers appréciés par les salariés pour leurs qualités fédératrices.

Performance = Compétences x Motivation²

Les échanges s’accordent sur cette nouvelle équation de la performance, où la motivation est un multiplicateur considérable. La mettre en place nécessite de changer fondamentalement de façon de penser et donc de remettre en questions de nombreuses certitudes…

Un grand merci à tous les participants à cette rencontre, particulièrement à GSF et la CAF de Nice, pour leur présence et la richesse des échanges.

Nous espérons vous retrouvez très bientôt pour de prochains rendez-vous !

Commentaires ( 0 )

    Laisser un commentaire

    Votre adresse mail ne sera pas publiée.

    Restez en contact

    Yay! Message envoyé.

    Erreur! veuillez vérifier les champs.